E-mail : secretariatophtalmoparc@hotmail.fr
  Contact : 05 61 36 65 10

Lésions curables au laser à l’argon

Pathologie tumorale curable au laser à l’argon

Indications :

Seules les tumeurs palpébrales dont la bénignité est évidente pourront bénéficier de cette technique : kystes, verrues, papillomes, etc.

Cette technique est d’autant plus indiquée que la lésion siège sur le bord libre, à proximité des cils. En effet la précision et la finesse du rayon laser permet le plus souvent de respecter ces structures, d’autant que ce geste est réalisé à la lampe à fente couplée au laser, ce qui permet de travailler à fort grossissement. A côté des tumeurs, on peut aussi traiter les dermatosescomme le xanthélasma ou encore des cicatrices épaisses disgracieuses.

margeinf1sLésion bénigne de la marge palpébrale

margeinf2sAspect immédiat après le laser

margeinf3sAspect à distance du traitement

Principe du traitement :

Il repose sur la vaporisation au laser de la lésion suivie du laisser-faire.

La préparation du patient est la même que pour la chirurgie. Ici il n’est pratiquée qu’une anesthésie locale à la lidocaïne à 2%. L’intérêt de cette technique est d’éviter le passage au bloc opératoire et de ne nécessiter aucune hospitalisation. Dans les suites une pommade antibiotique est prescrite jusqu’à épidermisation complète.

Constantes utilisées :

La longueur d’onde du laser argon s’étend de 476 à 501nm.

La taille du rayon est de 100 à 250 microns.

La puissance du rayon est de 250 à 700 mw.

Le tir est continu ou discontinu.